Economie/Gestion Informatique

Boutique en ligne, pour développer ses ventes

Publié le
boutique en ligne

Unsplash

La vente en ligne se développe et a permis à de nombreux chefs d’entreprise de générer du CA pendant « le temps du covid ». Les avantages d’une boutique en ligne sont multiples ; le premier est de permettre de vendre 7 jours sur 7 et 24h sur 24 ! Le site marchand occasionne beaucoup moins de frais qu’une boutique, mais attention, cela ne s’improvise pas. Il y a, à ce jour, plus de 200 000 boutiques en ligne ou sites marchands en France. Ils génèrent un CA total supérieur à 100 milliards d’euros. Aussi, de nombreux prestataires proposent leurs services, mais avant de se lancer, déterminez vos besoins avec précision.

Choisir le type de site marchand

Quelle est votre cible, des professionnels ou des particuliers ? Quel budget pensez-vous allouer à ce site ? Pourrez-vous assurer la mise à jour permanente de vos offres ? Pensez-vous intégrer un module de paiement en ligne ? … Votre boutique, votre marque sont-elles connues ? Toutes ces questions vont orienter votre choix.

Le saviez-vous ?

On qualifie la vente entre professionnels de « BtoB » et la vente aux particuliers de « BtoC ».

Du plus simple à mettre en oeuvre et à gérer au plus complexe (voire compliqué), vous disposez de plusieurs solutions :

  • Les réseaux sociaux (RS). Vous faites parler de vous, vous vous faites connaître en donnant de l’actualité régulière sur votre entreprise. Créer une page sur RS est assez rapide, encore faut-il garder une certaine régularité. Donner de l’info, des trucs et astuces, de courtes vidéos, …
  • Le site « vitrine ». Le client ne peut pas acheter un un tel site. Le site « vitrine » est informatif, vous présentez vos produits et vos savoir-faire.
  • La boutique « en ligne ». Il est aussi dénommé « site marchand ». Libre d’accès, il permet aux clients d’acheter et de payer en ligne (relire notre article « Sécurité de vos paiements sur internet« .
  • L’extranet. C’est un site internet réservé. Il faut s’authentifier et l’accès est sécurisé. La plus grande part du site est réservée à la présentation des produits et services. L’extranet est considéré comme un espace personnel.

NOTA : on peut bien sûr combiner page RS et site marchand

Méthodes et solutions pour créer sa boutique en ligne

A moins de posséder les compétences et de disposer du temps nécessaire, le mieux est de se tourner vers les professionnels.

La première solution est la plateforme de vente. Moyennant (souvent) une commission, vous bénéficiez du référencement et d’un trafic de visiteurs « captif ». En effet, les autres activités présentes sur cette plateforme génèrent leur trafic.

Vous pouvez aussi louer ou acheter une solution « clé en mains ». C’est une solutions hébergée de e-commerce. Ces prestations sont proposées par des prestataires spécialisés ; les maquettes de sites sont standards mais entièrement personnalisables. Vous pouvez aussi souscrire plus de pages, de modules, …

La troisième solution est la création intégrale d’un site. De nombreux acteurs du web proposent ces créations, mais vous pouvez aussi utiliser un système open source de gestion de contenus (CMS, en anglais). Il faudra dans ce cas gérer l’hébergement du site par vous-même.

Quelques éléments à définir avant de faire appel à un prestataire

La Direction de la concurrence rappelle que « la création d’un site est une étape très technique. Il peut donc être utile de recourir à un professionnel qui maîtrisera la réalisation et la mise en ligne du site. ».

Déterminez d’abord qui doit garder la maîtrise de la mise à jour des contenus du site. En effet, rien de plus gênant que d’être obligé de solliciter le prestataire pour modifier vos prix ! Vous devez aussi maîtriser les bases adresses.

Par principe, des droits d’auteur s’appliquent aux éléments créés par le prestataire. Mais pas le contenu à proprement parler. Ainsi, dès le départ, il faut s’entendre sur leur devenir, surtout si le contrat ne comporte pas de date « fin ».

Le nom de domaine appartient à celui qui en fait la demande. Donc, pour en être propriétaire, vous devez vous déclarer comme contact lors de la réservation du nom de domaine. Dans le cas contraire, si le prestataire effectue cette opération, il en a la maîtrise.

Quel nom donner à sa boutique en ligne ?

Le nom de domaine, est l’équivalent d’une adresse postale. On achète un nom de domaine auprès du bureau d’enregistrement. Vous pouvez également consulter l’outil de recherche pour vérifier qu’un nom de domaine est disponible. On recommande de déposer un nom de domaine avec l’extension du pays où l’on souhaite développer ses ventes. Ainsi, le nom de domaine avec l’extension « .fr » privilégie les acheteurs français. L’extension « .com » est plus générale, si votre renommée dépasse les limites du pays.

Démarches particulières, CNIL

Dès que le site internet traite des données personnelles, il faut le déclarer auprès de la CNIL. En effet, les données des clients sont « stockées » dans un fichier. Relire notre article à propos du traitement des données personnelles et le RGPD. Cette déclaration est également obligatoire si votre site utilise des « cookies » (des traceurs en français). Le propriétaire du site doit recevoir le consentement de l’internaute qui accepte ou refuse ces cookies.

Des mentions obligatoires doivent figurer sur le site internet

Les mentions légales à indiquer sur tout site sont au minimum :

  • Désignation de l’entreprise, statut juridique, coordonnées complètes, éléments extraits du registre du commerce dont le capital social, le n° RCS et de TVA intracommunautaire, …
  • Si le site est celui d’une entreprise individuelle, il faudra indiquer nom, prénom et domicile du propriétaire du site ;
  • Nom du responsable du site, une adresse contact et un n° de téléphone ;
  • Coordonnées de l’hébergeur du site internet et n° de la déclaration simplifiée auprès de la CNIL ;
  • Conditions Générales de Vente (CGV), mentions concernant les prix (TTC), les frais et délais de livraison, modalités de rétraction et de remboursement, …

Modalités de paiement

Tous les modes de paiement utilisés en commerce physique sont possibles avec une boutique en ligne. Plus quelques autres… Le paiement en ligne doit être « hyper » sécurisé pour offrir la garantie nécessaire aux clients. L’idéal est de proposer plusieurs modes de règlement, « mais pas trop » !

  • la carte bancaire
  • le chèque
  • le virement bancaire ou postal
  • les porte-monnaie virtuels, type Paypal ou Paylib
  • les solutions de paiement par audiotel ou SMS
  • les cartes prépayées
  • les cartes privatives
  • le prélèvement etc.

Conclusion, la boutique en ligne aura un traitement fiscal spécifique

Les ventes réalisées via le site internet sont traitées de la même manière dans votre comptabilité que les vente réalisées en boutique.

Par principe, le site internet est inscrit au bilan de l’entreprise. C’est en effet le cas si le site a été créé par un prestataire. « L’acquisition du site doit être comptabilisée en immobilisation incorporelle et amortie sur une durée allant jusqu’à cinq ans. », nous explique un de nos experts-comptables. Le chef d’entreprise peut aussi opter pour le régime de l’amortissement exceptionnel, douze mois.

Par contre, si la boutique en ligne a été créée par soi-même, « seules les dépenses de développement et de production du site peuvent être inscrites à l’actif de l’entreprise ». Encore faut-il satisfaire à quelques exigences comme la capacité de vendre le site. Il faut aussi que le site créé un avantage économique futur et que l’entreprise dispose des ressources techniques nécessaires à la création du site…

D’après economie.gouv.fr, par Bercy Infos, le 24/08/2020

Published by

Pôle Informatique

Pour contacter nos correspondants informatiques : Chartres : 02 37 91 42 43 | Bourges : 02 48 68 36 36 | Fleury-les-Aubrais : 02 38 61 82 00 | Nevers : 03 86 71 92 50 | Hotline : 0969 369 369 ou informatique@alliancecentre.fr

À propos de l'auteur

Pôle Informatique

Pour contacter nos correspondants informatiques : Chartres : 02 37 91 42 43 | Bourges : 02 48 68 36 36 | Fleury-les-Aubrais : 02 38 61 82 00 | Nevers : 03 86 71 92 50 | Hotline : 0969 369 369 ou informatique@alliancecentre.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Donner le résultat de l'addition *