Réglementation

La sécurité des salles de sport – Alarmes, alertes, consignes

Publié le
sécurité salles sports

Les consignes de sécurité dans les ERP et donc, les salles de sport, évoluent au gré de la réglementation. L’arrêté du 25 juin 1980 donne les dispositions générales du règlement de sécurité contre les risques incendie et de panique dans les établissements recevant du public (ERP).

Rappel

La sécurité et l’accueil du public en toute sécurité est assurée par les issues de secours ou à une rampe d’accès, mais pas que … L’accueil et la sécurité repose sur plusieurs règles simples dont l’importance dépend de l’activité et de l’effectif qui sera reçu.

Paragraphe 1 de l’article PE 27

Un membre du personnel ou un responsable au moins doit être présent en permanence lorsque l’établissement est ouvert au public. L’article PE 27 indique que tous les établissements recevant du public doivent posséder d’un système d’alarme. Ce système doit répondre aux modalités ci-dessous :

  • L’alarme générale doit retentir dans l’ensemble de l’établissement recevant du public ;
  • Le signal sonore d’alarme générale ne doit pas permettre la confusion avec d’autres signalisations (audible en tout point du bâtiment) ;
  • Le personnel de l’établissement doit connaître la caractéristique du signal sonore d’alarme générale ;
  • L’exploitant a l’initiative du matériel d’alarme, il devra s’assurer de son efficacité ;
  • Le système d’alarme sera maintenu en bon état de fonctionnement ;
  • Un moyen de communication avec l’extérieur est à disposition ;
  • Des consignes précises, affichées bien en vue, doivent indiquer ;
  • Le numéro d’appel des sapeurs-pompiers ;
  • L’adresse du centre de secours le plus proche ;
  • Les dispositions immédiates à prendre en cas de sinistre.

De plus, dans l’article PE 27 de l’arrêté, il est spécifié « [qu’] un membre du personnel ou un responsable au moins doit être présent en permanence lorsque l’établissement est ouvert au public ».

Une personne seule ne doit donc pas pratiquer d’activité physique plus ou moins intensive sans que le chef d’entreprise ou le personnel ne soit présent pour la secourir en cas d’accident ou de malaise.

Le service des politiques de Jeunesse, Sports, Vie associative et Solidarité de la DDCSPP exercera son pouvoir d’injonction s’il détecte un quelconque manquement à la sécurité dans les salles de sport face à l’arrêté du 25 juin 1980.

publié le 17 avril 2019, V. Gilbert, Conseillère QHSE – Cerfrance Alliance Centre – mars 2019

Published by

Pôle QHSE

Pour contacter nos conseillers QHSE : Chartres : 02 37 91 42 43 | Bourges : 02 48 68 36 36 | Fleury-les-Aubrais : 02 38 61 82 00 | Châteaudun : 02 37 94 00 94 | Nevers : 03 86 71 92 50 | Pithiviers : 02 38 32 76 30 | Etampes : 01 60 80 16 16 ou qhse@alliancecentre.fr

À propos de l'auteur

Pôle QHSE

Pour contacter nos conseillers QHSE : Chartres : 02 37 91 42 43 | Bourges : 02 48 68 36 36 | Fleury-les-Aubrais : 02 38 61 82 00 | Châteaudun : 02 37 94 00 94 | Nevers : 03 86 71 92 50 | Pithiviers : 02 38 32 76 30 | Etampes : 01 60 80 16 16 ou qhse@alliancecentre.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Donner le résultat de l'addition *