Fiscalité/TVA

VTC, voiture de tourisme avec chauffeur, quelques précisions

Publié le
vtc ou taxi

pixabay

Il y a un débat passionné autour de ce type de service. Taxi, ambulances, entrepreneur individuel ou salarié, de nombreux aspects découlent de cette situation…

Définition

Un véhicule de tourisme avec chauffeur (VTC) est un véhicule de moins de 6 ans qui permet de proposer des transports à titre onéreux. Par ailleurs, la capacité maximum de transport est de 8 passagers. Il y a aussi une première différence notable entre taxi et VTC ; le conducteur de VTC n’a le droit ni de circuler (la maraude) ni de stationner pour proposer ses services. Par conséquent, le client désireux d’utiliser ce mode de transport devra nécessairement effectuer une réservation.

Pour éviter toute confusion par les clients, le Code des transports indique que les signes particuliers entre taxi et VTC sont très différents et identifiables. Tout le monde a en tête le dispositif lumineux posé sur le toit des taxis.

A l’intérieur du véhicule, la principale différence est l’absence de compteur horo kilométrique dans le VTC.

Comment se déroule une course en VTC ?

Toute course doit faire l’objet d’une réservation préalable, par le biais d’une plateforme en ligne ou par téléphone. La plateforme de réservation émet ensuite une confirmation, sur laquelle figure le lieu et l’heure de prise en charge. Afin d’éviter, là encore, toute confusion, la plateforme indiquera quelques éléments d’identification du véhicule. Traditionnellement, le numéro d’immatriculation du véhicule, sa marque et une photographie du chauffeur sont indiqués au client.

Les pouvoirs publics recommandent une élémentaire précaution, celle de vérifier ces éléments avant de monter à bord.

Les trajets depuis l’aéroport en vtc

Le VTC n’a pas le droit de stationner, donc il est impossible d’en trouver un à la descente de l’avion… la seule solution est donc de le réserver au préalable.

La réglementation permet aux VTC d’attendre le voyageur à un point de rendez-vous, hors zones taxis, et ce durant 1 heure maximum.

Les transports faisant l’objet d’une prescription médicale

Quand l’assurance maladie prend en charge les frais de transport alors le transport sera exclusivement effectué par des professionnels conventionnés. Ainsi, les véhicules conventionnés sont les VSL, véhicules sanitaires légers, des ambulances conventionnées et des taxis conventionnés.

Par conséquent, les VTC, exclus de cette catégorie, ne peuvent pas effectués ce type de transports.

En lien avec ce thème, relire notre article sur le co-voiturage. : Ce qu’il faut savoir sur le covoiturage

Published by

Pôle Fiscalité-Doctrine

Pour contacter notre Pôle Fiscalité-Doctrine : fiscalite-doctrine@alliancecentre.fr

À propos de l'auteur

Pôle Fiscalité-Doctrine

Pour contacter notre Pôle Fiscalité-Doctrine : fiscalite-doctrine@alliancecentre.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Donner le résultat de l'addition *