Informatique

La lutte contre le spam pour assurer sa sécurité informatique

Publié le
lutte anti spam

Le spam est, en français, un courrier indésirable, il faut mener une lutte sévère contre lui. Au Québec, on l’appelle « pourriel », contraction de « poubelle » et de « courriel ». Envoyé en masse, le spam envahit les boîtes mail perso et professionnelles. Le pire peut aussi arriver, car certains sont des tentatives d’intrusion, d’extorsion quand il ne s’agit pas d’attaques de virus.

Le spam, en bref

Le spam est donc une communication électronique non désirée, pour laquelle on n’a pas donné d’accord. Il prend plusieurs formes, depuis l’abus marketing jusqu’au hameçonnage à caractère cybercriminel. En effet, il peut imiter la communication de votre banque, d’une administration ou d’un site marchand réputé, en empruntant ses codes graphiques (son logo). Ces tentatives vous poussent à transmettre certaines données personnelles.

Toutes les entreprises – comme les particuliers – peuvent être la cible de ce type de menace électronique.

Comment repérer, éviter les spams et se protéger ?

Tout repose sur le fait que les auteurs « endorment » votre vigilance. Donc, même si cela prend un peu de temps, redoublez de prudence et adoptez quelques réflexes simples.

  • Avant d’ouvrir le message, lisez bien l’intitulé de l’expéditeur. Quelques fois, prénom et nom sont accolés ;
  • Si vous l’ouvrez, faites apparaître le détail de l’adresse d’expéditeur ; est-ce une adresse connue ?
  • Afficher l’entête du message, repérez les « indices » et les signes suspects, comme le terme « undisclosed list » ;
  • Ne cliquez pas sur les liens intégrés ; cela renseigne l’expéditeur que votre adresse est valide car il récupère des informations par le biais de cookies ;
  • Ne jamais répondre à un spam pour les mêmes raisons que précédemment ;
  • N’ouvrez pas les pièces jointes dès que vous avez le moindre doute ;
  • Installez un filtre de spams ;
  • Soyez prudent en communiquant votre adresse électronique.

Créez plusieurs adresses mail, en fonction de l’utilisation que vous en faites :

une pour les amis et la famille,

une pour les achats en ligne ou vos commandes,

une pour les démarches officielles (impôts, sécu, …).

Dans l’entreprise, sensibilisez vos salariés à la protection contre les spams. Profitez en pour rappeler les (bonnes) pratiques de la cybersécurité. Vos salariés peuvent être victimes au travail, mais aussi chez eux.

Lire aussi : Entreprises : quelles règles de cybersécurité appliquer ?, sur economie.gouv.fr.

Connaissez-vous « Signal spam », pour la lutte contre les indésirables ?

L’association signal-spam est engagée dans la lutte contre le spam. Elle recueille les signalements des internautes. Elle les analyse ensuite et les transmet aux acteurs de la lutte contre le spam. Il peut s’agir d’institutions publiques (usurpation), d’acteurs économiques ou des fournisseurs d’accès à internet.

Toute personne ou entreprise qui subit une attaque ou un « harcèlement » par spam, pourra le signaler sur le site internet signal-spam.fr. Il s’agit d’une plateforme en ligne, accessible par sa messagerie.

L’association pourra ensuite mener une action pour identifier l’origine des spams, les contrôler et agir en répression contre les malveillances.

À savoir

La CNIL agit aux côtés d’anti-spam, pour traiter les dossiers contre les principaux émetteurs de spam et les sanctionner en cas de délit avéré.

La lutte contre le spam qui porte des messages dangereux

En plus de comporter des risques d’infestation par un virus informatique, le spam véhicule parfois des messages assimilables à des délits voire des crimes. On ne compte plus les incitations à la corruption de mineur, à la haine raciale, les provocations à la discrimination de personnes, les menaces, injures ou diffamations, les incitations à la violence, les trafics illicites, …

Signalez sur Pharos (anciennement « internet-signalement »). C’est le portail officiel du ministère de l’Intérieur pour tout signalement de contenu illicite sur internet.

Published by

Eric

Pour me contacter personnellement : alliance@cerfrance.fr

À propos de l'auteur

Eric

Pour me contacter personnellement : alliance@cerfrance.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Donner le résultat de l'addition *