Employeur/Salariés

Le financement d’une crèche d’entreprise peut constituer un avantage en nature

Publié le

Pixabay

Cette question a été réaffirmée dans un arrêt de la cour de cassation, en mai 2019.

La situation

Dans cette affaire, le département du Nord avait mis à la disposition exclusive de ses agents, durant leur temps de travail, une crèche départementale accueillant leurs enfants jusqu’à l’âge de trois ans.

Commentaire

Rien d’illégal à cela, mais cela pouvait laisser penser à une exclusivité. D’autant que la participation financière des agents, fixée par le règlement intérieur, était inférieure au coût effectif du service rendu supporté par l’employeur.

Décision de justice

Face à cela, les différentes juridictions qui sont intervenues en avaient déduit et confirmé qu’il en résultait un avantage en nature soumis à cotisations pour la partie du financement excédant 1830 € (1) par an et par bénéficiaire, de sorte que le motif de redressement en litige était justifié.

Référence : Cass. 2e civ., 29 mai 2019, n° 18-11.436 F-PBI

(1) Nota : Les articles L. 7233-4 et D. 7233-8 du Code du travail prévoient que le montant maximum de l’aide financière destinée à financer les établissements et services publics accueillant des enfants de moins de six ans est fixé à 1 830 € par année civile et par bénéficiaire.

Published by

Pôle Social

Pour contacter nos juristes en droit social : Chartres : 02 37 91 42 43 | Bourges : 02 48 68 36 36 | Saint-Jean-de-la-Ruelle : 02 38 72 91 60 | Nevers : 03 86 71 92 50 ou social@alliancecentre.fr

À propos de l'auteur

Pôle Social

Pour contacter nos juristes en droit social : Chartres : 02 37 91 42 43 | Bourges : 02 48 68 36 36 | Saint-Jean-de-la-Ruelle : 02 38 72 91 60 | Nevers : 03 86 71 92 50 ou social@alliancecentre.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Donner le résultat de l'addition *